Assemblée

Budget 2021 : rigueur et ambition pour poursuivre le soutien aux habitants de l’Oise

Le Conseil départemental de l’Oise vote son budget primitif 2021 ce jeudi 18 février 2021, lors de la session budgétaire. Lundi 15 février 2021, Nadège Lefebvre, Présidente du Département, et Eric de Valroger, 1er Vice-président, chargé des finances, présentaient en conférence de presse les orientations prises par la collectivité.

Publié le

C’est dans le contexte de crise sanitaire économique et social complexe et incertain, que le Département présente un budget primitif contraint mais ambitieux.

Fin 2019, grâce à une stratégie assumée depuis 2015 de maîtrise des dépenses de fonctionnement, la situation financière du Département était saine et permettait d’amplifier fortement les efforts d’investissement.

Cette crise a profondément modifié les plans de la collectivité. L’impact sur l’activité du Département a été important. Des chantiers ont pris du retard, des services ont été réduits (transport des personnes handicapées, soutien aux événements…). De nombreux habitants de l’Oise ont été précipités dans la difficulté, petits patrons ou chômeurs devenant subitement bénéficiaires du RSA.

Le bilan aurait pu être catastrophique mais ne le sera pas car le niveau d’investissements en 2020 battra le record de 2019.

La collectivité a su faire face et a pris des mesures d’urgence. Grâce à des efforts importants et des finances saines, des moyens inédits ont pu être déployés pour faire face à l’urgence et amorcer la relance.
Nadège Lefebvre,
Présidente du Conseil départemental de l’Oise

 

Les engagements du Département

En 2021, la collectivité continuera à s’engager avec détermination pour un service public de proximité, au soutien de l’ensemble de la population et du tissu économique local, avec un niveau très haut des investissements en faveur du réseau routier, de l’éducation, de l’aide aux communes  et du logement.

Malgré l’incertitude, le budget 2021 permettra la poursuite des politiques publiques innovantes et un effort d’investissement record, notamment en faveur des plus touchés par la crise.

Le Plan Oise Solidarité sera lancé dans l’année. Ce sont 500 000 euros qui seront mobilisés dans le cadre d’un plan d’urgence pour aider en particulier les foyers touchés par la crise (salariés en CDD, petits chefs d’entreprises) qui ont perdu leur emploi. Les moyens du fonds de solidarité (+ 250 000 euros) et les budgets pour les subventions aux épiceries sociales et associations caritatives (+ 180 000 euros) seront augmentées.  Un 4èmebus départemental pour l’emploi sera également lancé dans l’Oise, pour faciliter l’accès à l’aide à l’insertion, la formation et l’emploi.

Être aux côtés de la population signifie également continuer ses politiques ambitieuses  en faveur de la santé, du pouvoir d’achat, de la protection des pompiers et de la sécurité des oisiens.

Santé

Outre la reconduction des moyens du plan Oise santé (aides à la l’installation, bourses, cellule Oise santé, etc.), les équipes du département sont sur le pont pour participer à la mobilisation. Pour les besoins de l’équipe de vaccination que nous sommes prêts à mettre en place, 10 personnes et des moyens logistiques importants seraient nécessaires, à plein temps, soit un coût de près de 10 000 € par semaine. 

Pouvoir d'achat

3000 familles ont déjà bénéficié de l'aide à la garde d'enfants.

Cette aide a été mise en place en septembre 2020. Pour 2021,  un budget de 3 millions d'euros sera inscrit, permettant d’aider 6000 familles tout au long de l’année.

L’aide de 300 € pour l’acquisition de vélos électriques pourra encore être mobilisée jusqu’au 30 juin 2021.
À ce jour, plus de 3000 oisiens ont bénéficié de ce dispositif. 500 000 euros seront inscrits en 2021.

Protection des pompiers

274 000 euros seront débloqués dès cette année pour doter les pompiers, de plus en plus souvent agressés, de caméras-piétons et gilets anti-lacération, pour vidéoprotéger en 4 ans tous les centres de secours, et pour équiper les véhicules de caméras périphériques. 

Entre 2021 et 2024, 847 000 euros seront mobilisés dans le cadre du plan "Protégeons nos pompiers"

Sécurité de proximité

Le centre de supervision départemental devrait pouvoir enfin être ouvert aux communes en 2021 (sous réserve de l’adoption définitive de la loi sécurité globale).

550 000 euros sont inscrits au budget 2021 pour son fonctionnement.

Des moyens qui pourraient être augmentés en cours d’année, pour accompagner la montée en charge du service, et permettre aux communes de tester gratuitement, pendant 6 mois, le service.

Téléchargements