Sports

Ils font vivre l’Oise - Fabrice Morgado met le Cécifoot dans la lumière

Fabrice Morgado est un enfant de la commune de Précy-sur-Oise devenu capitaine de l’équipe de France de Cécifoot. Son parcours exemplaire donne la part belle à la résilience, au courage et à l’envie d’œuvrer pour la reconnaissance de sa discipline paralympique. Il est à l’origine du premier stade de Cécifoot européen qui a été inauguré en septembre 2021.

Publié le

Attaquant de l’équipe de France de Cécifoot, fondateur et manager général du club de Précy-sur-Oise, Fabrice Morgado, 30 ans, est un porte-parole emblématique du football adapté pour les déficients visuels. Porté par sa passion, l’athlète est également à l’origine de la création, à Précy-sur-Oise, du premier et unique stade de Cécifoot d’Europe. Inauguré samedi 25 septembre 2021, cet ensemble est composé d’un terrain d’honneur, d’un terrain d’entrainement, de gradins et d’un parking. Labélisé Terre de Jeux, retenu comme Centre de préparation des Jeux paralympiques, financé dans le cadre du plan Oise 24 du Conseil départemental de l’Oise, il peut désormais accueillir des délégations du monde entier.

Un parcours exemplaire

Une fierté pour le footballeur qui voit dans cette réalisation collective l’aboutissement d’un parcours personnel qui force le respect. A l’âge de 16 ans, Fabrice Morgado perd la vue en 2007 après que des cambrioleurs ont tiré sur lui au domicile de ses parents à Précy-sur-Oise. « C’était le soir du Réveillon, raconte-t-il. Nous les avons fait fuir, ils sont revenus, j’ai pris 50 plombs dans le visage et été plongé immédiatement dans le noir. » Pour l’adolescent, c’est le début d’un long parcours de rééducation, de réadaptation et d’une recherche d’équilibre personnel malgré la cécité. « Je faisais du football depuis mes 11 ans et j’ai toujours aimé ça, se souvient-il. Après l’accident, j’ai découvert le Cécifoot en assistant à un match d’exhibition proposé en ouverture d’un match France-Nigéria. »

Membre de l’équipe France

Cette découverte le conduit à prendre une licence à l’AS Cécifoot Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne en 2011. Rapidement repéré par les instances nationales, il dispute deux Coupes du monde, quatre championnats d’Europe, obtient le titre du meilleur jeune joueur du Championnat de France. Attaquant depuis 2012 et capitaine de l’équipe de France de 2015 à 2017, il impose son style et son empreinte dans le monde du handisport tricolore.

Quand j’ai perdu la vue, j’ai réappris les gestes du quotidien, marché avec une canne blanche. J’ai repris mes études, trouvé un emploi et je suis devenu papa. Mais c’est le Cécifoot qui m’a permis de réintégrer un groupe, de regagner en autonomie, de retrouver les sensations du sport et surtout de me fixer des objectifs. 

Création d’un club dans l’Oise

L’organisation d’une équipe de Cécifoot, qui mêle cinq déficients visuels sur le terrain et deux valides autour des buts (un gardien et un guide), est aussi pour le footballeur « l’occasion d’intégrer un collectif et une pratique mixte. De vivre la même histoire tous ensemble. »
 « Le Cécifoot m’a fait du bien et il fait du bien autour de moi, reprend Fabrice Morgado. Et pour répondre à un besoin de la communauté des déficients visuels dans l’Oise, nous avons constitué une équipe pour créer le club de Précy-sur-Oise en 2018 ». Le club, qui compte actuellement une vingtaine de joueurs, malvoyants et non-voyants, réalise également des séances de sensibilisation au handicap et des ateliers d’initiation dans les écoles.
« Les enfants n’ont pas peur du handicap, ils ont juste peur de ce qu’ils ne connaissent pas, souligne Fabrice Morgado. Quand on arrive dans une école, les enfants nous appellent « les aveugles ». Quand on repart ils nous appellent par nos prénoms. Ces séances permettent également de parler de la différence et de la résilience. De faire de nos épreuves une force, c’est le message que nous voulons passer. »

Une école de sports spécialisée

 Aujourd’hui, après l’inauguration du stade de Cécifoot, l’objectif du club est d’aller plus loin encore en créant une école de sports pour les déficients visuels. Jordane Jussaume, préparateur physique de l’effectif et éducateur sportif, est chargé de la mise en place de projet.

L’objectif est bien d’ouvrir une école avec du Cécifoot, mais aussi du judo, de l’athlétisme, de la gymnastique, ouverte à tous les déficients visuels, quel que soit leur âge. 

Un beau projet qui devrait encore faire parler à Précy-sur-Oise, capitale européenne du Cécifoot !