Ils font l'Oise

Mounir Biba : Ambassadeur du breaking, nouvelle discipline olympique

La liste officielle des disciplines olympiques présentes dans l’Oise s’allonge. Le breaking, nom officiel du breakdance, mais aussi le basket 3x3 ont été retenus dans notre département lors d’une seconde vague de candidature par le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024. Une nouvelle qui fait réagir le Beauvaisien et multiple champion du monde de breaking Mounir Biba

Publié le

"Je suis très content pour notre sport et pour l’Oise" réagit Mounir Biba. Une réaction plus que légitime au regard des performances impressionnantes de cet athlète de l’Oise.

Mounir Biba c’est LE Monsieur breakdance dans le monde. 9 fois champion de France, 13 titres mondiaux à son palmarès, entraineur de l’équipe Redbull BC One. Ça force le respect. Ce grand monsieur, conseiller sportif de breakdance de Tony Estanguet habite Goincourt, une petite commune du Beauvaisis. Alors forcément quand ce jeudi 7 octobre, il a appris que Beauvais serait Centre de Préparation aux Jeux pour accueillir les délégations internationales, il n’a pas caché sa joie.

"Comment ne pas être fier de l’évolution du breaking, né dans la rue il y a 50 ans et aujourd’hui sport Olympique. Je suis fier de l’évolution de mon sport et fier de m’être investi à travers le monde au développement de cet art qui rassemble et transcende les gens." confie Mounir Biba.

Une reconnaissance mondiale

Car oui Monsieur Biba ferraille au quotidien pour le développement du breaking. Pour preuve, sa présence au Comité Olympique d’organisation des Jeux Olympique (COJO) aux côtés de Tony Estanguet, Président de Paris 2024. Il y supervise la promotion de ce sport, pour la première fois discipline Olympique aux Jeux de Paris 2024. Les Jeux, il les connait très bien puisqu’en 2017, il était le seul Français membre du jury pour représenter la Fédération internationale de Breaking aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018.

"Aujourd’hui, je suis sollicité par de nombreux pays comme le Sénégal ou la Chine pour impulser la pratique de la discipline sur leur territoire."

Entraineur de l’équipe internationale de breaking Redbull, Mounir Biba n’en oublie pas pour autant son territoire. "Le développement du breaking dans l’Oise, et plus largement dans la région, me tient à cœur. J’ai pu participer à l’éclosion de certains jeunes par l’intermédiaire notamment du Vagabond Crew [Ndlr compagnie de dance de Goincourt] dans lequel je suis membre depuis 2004. Je pense, par exemple, à Noé Sobesky, jeune Beauvaisien qui évolue aujourd’hui sur la scène internationale et fait partie des talents les plus prometteurs de l’équipe de France de breaking pour Paris 2024."

De la rue aux Jeux Olympiques

De ses débuts de danseur en 1997 (il avait alors 13 ans) dans les rues d’Angers, à son règne incontestable sur le monde du breaking, Mounir Biba est devenu un modèle de courage et de détermination avec toujours le même leitmotiv : œuvrer pour le développement et la reconnaissance de son sport.

Reconnu mondialement dans sa discipline Mounir Biba du haut de ses 37 ans, a à cœur aujourd’hui de repérer, accompagner, former et valoriser les talents de demain. "Cette nomination en tant que Centre officiel de Préparation aux Jeux est une aubaine pour le breaking oisien. Cela permettra d’impulser une nouvelle dynamique autour de cette pratique, d’attirer de nos nouveaux talents peu importe l’âge et le niveau, d’exposer aux délégations internationales la qualité de nos infrastructures. Ce ne sont que des bonnes nouvelles pour ce sport que j’aime tant."

La concrétisation du projet OISE 24

Pour le Conseil départemental de l’Oise, cette excellente nouvelle témoigne de la solidité et de la performance du projet OISE 24 porté par la collectivité depuis 2018. Un projet conforté par son enveloppe spécifique de 20 millions d’euros destinés à la construction et la rénovation d’équipements sportifs retenus comme étant Centre de Préparation aux Jeux.

En participant et en fédérant les collectivités, les clubs sportifs et les athlètes de haut niveau autour de ce projet olympique, le Département a su créer une émulation collective qui permet aujourd’hui d’augurer des répercussions économiques et touristiques bénéfiques pour notre territoire.

Véritable vitrine des instances sportives de l’Oise, l’ensemble des infrastructures retenues par Paris 2024 permettent à notre territoire d’offrir un véritable panel d’équipements d’excellence afin de pouvoir accueillir les différentes délégations étrangères dans le cadre de leur préparation aux jeux dans 45 disciplines olympiques et 21 paralympiques.