Évènement

Rencontres musicales de Clermont : Claire de Varine, la passionnée musicale

Claire de Varine est la directrice artistique des Rencontres musicales de Clermont, festival de musique classique organisé à Clermont, du 18 septembre au 10 octobre 2021. Professeure de musique, clarinettiste, mais surtout passionnée, elle œuvre à une programmation ouverte aux jeunes, éclectique mais toujours de qualité.

Publié le

Clarinettiste de métier et professeure au Conservatoire d’Antony, dans les Hauts-de-Seine, Claire de Varine est tombée amoureuse de la musique classique pendant son adolescence à Compiègne. Avec trois enfants musiciens professionnels et un mari qui était membre de l’Opéra de Paris, Claire de Varine pense musique, vit musique, rêve musique et travaille musique depuis toujours. Mais c’est au détour d’une répétition avec le quatuor de Picardie (Quatre de Pic) à Clermont qu’elle croise la route de la Présidente du festival, Cécile Grange et rejoint l’équipe des Rencontres musicales.

Ce qu’il y a de plus beau au monde

« Quand l’association a eu besoin d’un directeur artistique, Cécile Grange a pensé à moi, se souvient Claire de Varine. Elle savait que je baignais dans la musique, que j’allais voir beaucoup de concerts, notamment de la jeune génération avec mes enfants et que je pourrais apporter ma contribution à ce festival. »

Son objectif ? Ouvrir le festival à la création contemporaine et attirer le jeune public à la musique classique

 

Quand j’étais enfant, mon père m’a demandée ce que je souhaitais faire plus tard, j’ai répondu : de la musique car c’est ce qu’il y a de plus beau au monde. Je sais que j’ai eu le grand privilège d’en faire mon métier mais j’aimerais que chacun puisse avoir la possibilité, au moins une fois, de ressentir la beauté, vivre l’expérience de la musique classique en concert.

Programmation testée et approuvée

Pour réaliser sa programmation annuelle, Claire de Varine se nourrit des concerts auxquels elle assiste. « Je suis la première spectatrice des Rencontres musicales de Clermont puisque je ne programme que des artistes que j’ai déjà entendus, raconte–t-elle. J’attends des artistes qui se produisent, une énergie et une vibration particulière. C’est très important pour moi. »

Pour le public fidèle des Rencontres musicales de Clermont, elle s’appuie sur « ce qui se passe sur scène les éditions précédentes, et sur les retours qui sont faits dans nos questionnaires. »

Pour les œuvres abordées, elle veille à chaque édition à apporter les classiques des classiques. Elle intègre systématiquement un récital piano-quatuor à cordes mais aussi de la musique baroque et des créations contemporaines.

 

Élargir à tous les publics

« Mon travail est d'élargir à tous les publics tout en provoquant de belles rencontres », explique-t-elle. Ainsi, elle promet de grands moments avec Philippe Berrod, premier clarinettiste solo de l’orchestre de Paris, sans doute le musicien que Claire de Varine « admire le plus au monde ». Au programme également un duo harpe et chant. De la musique baroque mixée avec des chanteurs d’oiseaux. Et la présence de Adam Lalum, prix de l’instrumentaliste soliste de l’année aux Victoires de la Musique classique 2016.

Et beaucoup d’autres surprises, chaque week-end, pendant un mois, à l’Eglise Saint-Sanson de Clermont.

Le festival ira également à la rencontre des habitants de l’Oise avec des concerts pour les scolaires et des interventions en milieu hospitalier.

 

Retrouvez plus d'information sur rencontresmusicales.clermont-oise.fr